Le ski de fond : nos conseils pour le pratiquer

Le ski de fond : nos conseils pour le pratiquer

Le ski de fond, ou ski nordique, est la plus ancienne pratique de ski connue de l’Homme. On retrouve sa trace dans l’Antiquité et la mythologie scandinave, où il servait de moyen de transport, notamment pour la chasse. Aujourd’hui, le ski de fond est avant tout une pratique sportive complète, mais également un loisir familial qui permet de réaliser de longues promenades sur la neige. Mais pour bien le pratiquer, il convient de suivre quelques conseils de base qui vous permettront de profiter au mieux de votre expérience.

Choisissez la technique de ski de fond qui vous convient le mieux

Démocratisé dès la fin du 19ème siècle, le ski de fond a connu plusieurs évolutions, notamment durant les années 1980. Il s’agit donc aujourd’hui d’un terme qui désigne une famille de pratiques sportives plutôt qu’une unique discipline. Avant de choisir son matériel et de se préparer à de longues balades, il convient donc de savoir quel type de ski de fond nous convient le mieux. Pour cela, il convient avant tout de s’interroger sur les sensations que l’on recherche. Désirez-vous simplement profiter d’une balade boisée en famille, ou au contraire explorer des paysages sauvages ? Souhaitez-vous entretenir votre condition physique et améliorer votre cardio ? Ou est-ce que vous cherchez surtout à découvrir de nouvelles techniques à maîtriser ?

En fonction de vos envies, vous pourrez ainsi vous orienter vers les différentes formes de ski de fond :

  • Le ski de fond classique utilise la technique du pas alternatif, dans des traces parallèles situées sur des pistes balisées. En mode balade, il convient parfaitement aux débutants ou aux familles. Ceux qui souhaitent avant tout développer leur endurance pourront toujours pratiquer le pas alternatif de manière plus intensive.
  • Le ski de fond skating se base sur le pas du patineur. Également pratiqué sur piste, il offre une sensation de glisse, de vitesse et de liberté bien plus grande. Mais il est aussi plus exigeant sur le plan physique. Un peu plus technique que le ski de fond classique, il reste accessible après quelques séances avec un moniteur.
  • En hors-piste, il est également possible de pratiquer le ski de fond. On parle alors de randonnée nordique. Ces dernières se classent généralement en nordic cruising, pratiquées à proximité des pistes, ou en back country. Dans ce dernier cas, les randonnées peuvent durer deux ou trois jours et s’aventurer bien loin des domaines skiables habituels.

Faites-vous aider pour le choix des skis de fond

skieurs utilisant leurs skis de fond pour descendre une pisteChacune des pratiques décrites ci-dessus nécessite un matériel bien spécifique. Il n’existe donc pas d’équipements génériques pour le ski de fond. Le ski de fond skating va ainsi requérir des skis plus courts mais des bâtons plus longs, tandis que les skis classiques sont équipés d’une semelle de retenue. En back country, les skis sont généralement plus larges, pour permettre d’affronter des neiges moins tassées. De manière générale, le ski de fond se pratique avec des chaussures aux semelles souples, bien différentes des chaussures rigides du ski de piste. Enfin, la pratique hors-piste nécessite comme toujours du matériel de sécurité supplémentaire.

Face à une telle diversité d’équipements différents, il est plus que recommandé de se renseigner auprès d’un vendeur ou d’un loueur de skis. Dans la station de Tignes, Mountain Story propose des équipements adaptés à toutes les pratiques de glisse et d’un service personnalisé. Un point d’autant plus important que le confort des chaussures et le type et la longueur des skis doivent être adaptés à chaque morphologie. En savoir plus sur les skis en location.

Pensez également à l’entretien de vos skis. Comme toutes les paires de skis, vos skis de fond demandent un entretien précis. Après chaque balade, il est nécessaire de vérifier leur état ce qui garantira la sécurité des sorties ultérieures. Selon que vous pratiquiez un ski de fond classique ou du skating, il sera nécessaire de vérifier régulièrement l’état de la semelle de retenue ou bien de farter régulièrement vos skis pour une glisse adaptée.

Entretien physique et régime alimentaire

La pratique du ski de fond est physiquement très intense. Contrairement au ski de piste, où les remontées mécaniques offrent des moments de repos, le ski de fond est un sport d’endurance particulièrement exigeant. Ceux qui le pratique de manière intensive ou professionnelle disposent d’ailleurs d’une extraordinaire capacité cardiaque et pulmonaire.

En conséquence, il convient d’adopter un mode de vie adapté à cette pratique. Si on recherche la performance et que l’on pratique le ski nordique régulièrement, il peut être intéressant d’adopter d’autres pratiques d’endurance en dehors des séjours en montagne. Course à pied, cardio en salle ou encore natation permettent d’entretenir votre tonus musculaire et votre capacité respiratoire.

Pour tous les skieurs de fond, même occasionnels, il est important d’opter pour un régime alimentaire de circonstance. Avant chaque sortie, il est ainsi important de faire le plein de protéines et de calories à diffusion lente, comme les céréales complètes. Pour éviter la fatigue, les maux de tête ou les crampes pendant l’effort, il faut penser à bien s’hydrater. Pour lutter contre les fringales, préférez les barres hyperprotéinées ou les barres de céréales plutôt que les barres énergétiques fortement sucrées. Si ces dernières permettent de lutter contre l’hypoglycémie, leur effet dans le temps est trop restreint, notamment si vous êtes parti pour une longue randonnée.

vêtements adaptés au ski de fondChoisissez des vêtements de ski adaptés

Enfin, dernier conseil, et non des moindre : adopter une tenue vestimentaire adaptée au ski de fond. Le ski de piste vous fera affronter des vents glacials. Dans le ski de fond, il vous faudra surtout vous méfier de la chaleur émise par votre effort physique. Pour éviter les chocs thermiques et maximiser votre confort, il faut privilégier des tenues respirantes et des vêtements prêts du corps. Cela vous permettra de réguler votre température tout en vous offrant une grande amplitude de mouvements.

Ici, nul besoin de casque ou de masque de ski. Préférez plutôt un bonnet chaud et confortable, des lunettes de soleil et une bonne paire de gants. Si vous en avez la possibilité, choisissez un sac à dos équipé d’une poche à eau, ou bien laissez votre gourde bien à portée de main. Pour les randonnées, l’équipement est bien entendu plus complet, et doit comporter les mêmes équipements de sécurité que pour n’importe quelle balade en hors-piste.