Test des skis Movement Alp Track 106 et Movement Alp Track 94

Test des skis Movement Alp Track 106 et Movement Alp Track 94

Tignes, le 9 novembre 2017. A la veille de mes 48 ans, mon neveu Vincent m’a fait un beau cadeau en me sortant des préparatifs de l’ouverture du magasin pour faire une petite randonnée vers la Grande Motte. Pour l’occasion, nous avons choisi des skis de Free Rando : Movement Alp Track 106 (106 mm sous le patin) pour Vincent et Movement Alp Track 94 (94 mm sous le patin) pour moi. Au-delà du plaisir de profiter d’une neige fraîchement tombée, nous voulions évaluer si le programme annoncé de ces skis Movement était bien au rendez-vous. En effet, chez Mountain Story, nous louons et vendons ces skis et c’est important pour nous de bien connaître le matériel pour bien le conseiller en fonction de la pratique de chaque skieur.
=> En savoir plus sur la location de skis

Les conditions du test des skis

Ce 9 novembre 2017 à Tignes, nous jouissions d’une trentaine de centimètres de neige fraîchement tombée. Bien entendu, la piste n’étais pas ouverte, donc pas damée, nous sommes montés dans la poudreuse. Très beau soleil, belle visibilité. On s’est très vite dit que l’on allait pouvoir redescendre en ski jusqu’au Val Claret en empruntant la piste des Lanches. Nous nous rendons compte au début de la descente, en secteur hors piste, que nous touchions tout de même beaucoup les pierres. Celles-ci étaient à peine couvertes et donc difficiles à déceler. Il nous a fallu skier sur des œufs pour d’une part éviter de nous faire mal et ensuite d’abîmer les skis. Pour le reste de la descente, la piste des Lanches était très praticable et nous avons passé un très bon moment.

Le Movement Alp Track 94 : un ski de rando

Paire de skis movement alp tracks 106
Je n’avais jamais skier avec le modèle Movement Alp Track 94. Je pensais qu’ils allaient être trop étroits pour la fraîch. A l’arrivée, je découvre que la nervosité du ski (le rebond) comble très bien la « faible » largeur. Et lorsque la couche de neige était trop faible et qu’il fallait privilégier la glisse, alors étonnement, j’ai eu l’impression d’être un champion du monde… Rassurez vous, ce n’était qu’une impression ! Donc vraiment séduit par le Movement Alp Track 94.

Attention tout de même à sa rigidité, celui qui n’a pas de bonnes cuisses risque de sentir ses jambes le soir après un journée complète d’utilisation. A la montée, j’ai bien entendu trouvé ce ski très léger et parfaitement adapté à la Rando ou Free Rando. Il n’est par contre pas question de l’utiliser dans une trop épaisse couche de peuf ! Pour cela, il faudra se tourner chez son frère le Movement Alp Track 106.

Le Movement Alp Track 106 : un ski de Free Rando

Vincent, gendarme au PGHM, connaît très bien les skis Movement, c’est un adepte de la marque. Il n’avait jamais skié avec aucun modèle Alp Track auparavant. Son niveau de ski lui a permis d’apprécier le programme de ce ski dédié à la pratique du Free Rando. Il était un peu moins à l’aise que moi à la montée avec des skis un peu plus lourds et moins maniables, à cause des 12 mm de plus sous le patin. Après avoir bu un bon café chez notre ami Jean Michel Bouvier au restaurant d’altitude Le Panoramic et dégusté une délicieuse tarte aux myrtilles, nous nous sommes mis en mode descente.

La largeur sous le patin du Movement Alp Track 106 lui a permis de moins toucher les pierres que moi et il pouvait plus facilement faire glisser. Sur la piste non damée, il s’est vraiment fait plaisir en glisse. La construction du ski en fait un ski rigide et donc nerveux. Avec cette largeur au patin, il conviendra parfaitement à un bon skieur qui aime aller chercher de belles faces gorgées de peuf uniquement accessibles en peaux de phoque.

A l’arrivée, une belle histoire de montagne avec un gars très sympa que j’aurai plaisir à revoir dès qu’il sera de nouveau sur Tignes.